lundi 23 mai 2016

Préparer un triathlon.

Combinaison Z3ROD - Atlante
Bonjour à tous, j'espère que vous êtes encore quelques uns à venir me lire ici après tant d'absence. Mon manque de temps à cuisiner est en petite partie dû à mes courses/trails et la préparation à mon premier triathlon. C'est de ce dernier qu'on va parler aujourd'hui. Il existe plusieurs formats, du XS au XXL, où les disciplines sont de plus en plus longues forcément. Je me découvre sur ce type de course sur un Médium, 1500 m de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pied sur le Garmin Triathlon de Paris, le 29 mai
2016. Mon plus gros handicap sera le partie natation. Je suis très mauvaise nageuse, et les conditions en eau libre n'arrange en rien ma situation. Je débute le cyclisme, mais j'aime énormément ça, alors j'appréhende un peu moins. Je n'ai jamais roulé en peloton, ça sera la "petite" difficulté de l'épreuve. Et le meilleur pour la fin, la course à pied. C'est mon sport de prédilection, alors je suis assez contente de finir par ça. Enfin ça me met en joie aujourd'hui derrière mon écran, on en reparle dimanche prochain.

Bonnet Speedo - Lunettes Speedo
J'ai lu pas mal d'articles de blog et un livre sur la préparation au triathlon, mais je ne vais pas vous mentir je n'ai rien suivi de tout ça. Je ne suis malheureusement pas très assidue en ce qui concerne les programmes d'entraînements car je fais beaucoup à l'improviste. J'ai commencé à nager en bassin en janvier dernier, à raison d'une fois par semaine. J'ai très peu roulé cet hiver et m'y suis mise sérieusement depuis la semaine dernière (soit vingt  jours avant la course)
Et n'ai jamais enchaîné les trois disciplines les unes après les autres, ni deux... Alors je ne suis pas là pour vous dire de faire comme moi, surtout pas si vous chercher à faire une performance, mais juste vous raconter mon expérience. Moi je vais me tester sur ce format de course, donc je ne me suis mise aucune pression sur le chrono, j'espère juste sortir de l'eau, ne pas tomber à vélo et courir jusqu'au pied de la Tour Eiffel, le tout sans trop de bobos.


Si j'ai bien écouté une chose, c'est d'essayer ma combinaison néoprène avant la course. Elle est obligatoire pour nager en eau libre si l'eau est inférieur à 16°c (interdite au delà de 24°c). N'hésitez pas à vous enduire de crème anti-frottements pour éviter les irritations que peut provoquer la combinaison (cou, aisselles...) avant de l'enfiler. Alors deux semaines avant (toujours dans l'anticipation vous aurez remarqué) j'ai profité que ma maman se face une virée à Annecy en compagnie de mon petit frère et sa copine, pour les accompagner avec Matthew et m'approprier le lac. Je n'ai pas trop fait la maligne, car il y avait du monde, et je
n'était pas à l'aise à l'idée de me mettre en tenue au regard des autres. J'ai mis ma timidité de coté, et j'ai enfin enfilé la combinaison pour passer quelques minutes dans l'eau afin de m'y habituer. J'ai nagé quelques mètres, mais l'eau froide et l'uniforme ont eu raison de moi, je suis vite ressortie. Les sensations sont bizarres, j'avais du mal à respirer et la tête qui tournait. J'y retourne jeudi soir, pour cette fois-ci, une vraie séance natation. Ça devrait mieux se passer, et après je resterai tranquille jusqu'à dimanche matin.


Trifonction Zoot - Performance Tri
Ma plus grosse appréhension étant sur la natation, je ne laisse pas pour autant l'entrainement vélo, course à pied de côté la dernière semaine. J'ai deux sorties running prévues, lundi et mardi soir, et une sortie vélo mercredi matin. Niveau alimentation, j'aurais pu être un peu plus sérieuse, mais j'ai toujours du mal à refuser une invitation à dîner, ou un bon repas avec le chéri. Donc j'y vais comme je suis, sans préparation alimentaire, à mon niveau ça ne devrait pas poser trop de problèmes. En revanche la veille j'essayerai de ne pas manger trop cochon, comme ça a pu m'arriver avant certaines courses. Sur place j'aurai des bidons d'eau (2x600ml et 1x500ml) avec un peu de boisson énergétique dans l'un des trois, deux barres amandes, et
deux gels. Je préfère prendre un peu plus, je ne pense pas tout manger, mais au moins en cas de pépin j'aurais de quoi faire. J'aurais aussi des chambres à air pour ma bicyclette, mais croisez tous les doigts pour moi, car je ne sais pas les changer. Je compte sur vous ! rien ne dois m'arriver. 

Tout mon équipement vient de chez Lepape Lyon, vous trouverez les articles sur le site internet ou en magasin (Lyon ou Paris). Pour mon gabarit (1m70 - 56kg) j'ai pris la taille SM pour la combinaison et S pour la trifonction. N'hésitez pas à essayer le matériel en magasin.

Je vous laisse ici, passez une très belle journée, et à bientôt ! 

Crédit photo : Valentin Mousseron

vendredi 11 mars 2016

Varier ses petits-déjeuners.


Bonjour, si on devait tous avoir un point commun dans la journée, ça serait le petit-déjeuner. Tout le monde devrait passer par cette étape avant d'entamer ses activités. Notre alimentation est notre carburant, si on commence une journée sans faire le plein, on aura des carences, ou des marques de fatigue. Qu'il soit copieux ou léger, sucré ou salé, sur place ou à emporter, prenez tous un petit-déjeuner. Dans mes souvenirs j'ai toujours adoré ça, petite c'était des céréales dans un grand bol de lait, avec du jus d'orange et en grandissant j'ai découvert d'autres façons de m'alimenter. 
J'ai trois petits-déjeuners types, deux classiques et celui des matins de courses. Car en fonction de notre journée, nos besoins ne sont pas les mêmes. Une journée de repos, une journée de boulot, ou une manifestation sportive qui va nous demander beaucoup d'énergie, alors il faut manger en fonction. Il est vrai que quoi qu'il en soit je mange beaucoup le matin, car il se peut que ma pause déjeuner soit à 12h comme à 15h. Alors il ne faut pas que je prenne faim trop tôt car je ne prends pas de collation dans la journée. Maintenant voyons voir ce qui me tient au ventre comme ça...


Lundi, mardi, mercredi, jeu... que ce soit repos ou boulot, j'ai déjà fait un peu de renforcement musculaire avant, ou un petit running à jeun et j'ai alors très faim. J'adore faire ces bols avec plein de bonnes choses dedans. Le contenu varie en fonction de mes envies, et de ce qui se trouve dans le frigo. C'est souvent composé de cette façon :

☑︎Compote/Lait végétal/Yaourt soja
☑︎Muesli/Flocons d'avoines
☑︎Amandes/Noisettes/Noix de Pécan et Brésil
☑︎Beurre de cacahuètes crunchy
☑︎Fruits frais et Thé


Et il y a de ces matins, où j'ai envie de plus de gourmandises. Comme croquer dans une bonne tartine grillée, recouverte de beurre de cacahuète, ou la traditionnelle beurre, confiture. Préalablement trempée dans un bol tiède de café au lait. J'utilise uniquement du lait végétal (amande ou soja) et du beurre sans lactose. Sur votre table, il faudra :
☑︎Pain de seigle
☑︎Beurre de cacahuètes/Beurre-Confiture
☑︎Lait végétal-Café/Cacao poudre
☑︎Fruits frais
☑︎Thé


Le petit-déjeuner salé, je l'adore. C'est un peu plus occasionnel, car je le réserve au journée très sportive ou matin de compétition. Ça demande un peu plus de préparation, mais pas trop de temps non plus, donc idéal pour être prit très tôt le matin. Des protéines, du bon gras, du bon (et moins bon) sucre, et un thé, avec tout ça je suis sûre de ne manquer de rien et d'assurer pour le reste de la journée.
☑︎Pain de seigle
☑︎Saumon fumé/Blanc de dinde
☑︎Oeufs brouillés
☑︎Beurre-Confiture/Beurre de cacahuètes
☑︎Fruits frais et Thé


Vous savez maintenant tout de mes petits-déjeuners, je n'ai généralement pas de signe de fringale avant le déjeuner, même si à m'écouter j'ai toujours faim (je passerais ma journée à grignoter). Si vraiment je sens que j'ai encore un peu faim après avoir mangé, je prends une barre de céréale (BeKind, EatNatural, EAFit...) ou des gâteaux p'tit déj de mon Matthew, mais ça reste assez rare. Je bois toujours les mêmes thés, souvent du vert que ce soit Mariage Frère ou  GreenMa.
Il est maintenant l'heure d'aller se laver, et de filer travailler. On se retrouve assez rapidement par ici, j'ai des recettes à vous dévoiler sous peu.

Passez une excellente journée, et un chouette week-end. Le mien sera parfait, je le sais. À suivre sur Instagram...

jeudi 3 mars 2016

Quatrième invasion de cookies par ici.

Bonjour, aujourd'hui place à un petit gâteau ultra gourmand, que j'apprécie beaucoup, j'appelle : Les Cookies ! Je les aime assez dodus, et bien moelleux avec des petites choses croquantes à l'intérieur. J'en ai déjà publié plusieurs ici, j'ai voulu essayer une autre recette et ça a plutôt très bien réussi. Ça faisait quelque temps déjà que je voyais défiler des photos de cookies au beurre de cacahuètes qui me donnaient fort envie. Ni une, ni deux, je décide d'arrêter de saliver sur les photos des autres, et de me faire plaisir avec ces délicieux cookies. Je potasse différentes recettes pour m'inspirer, et je passe à l'action. J'ai utiliser du beurre de cacahuètes avec des morceaux, mais si vous n'en avez pas, vous pouvez tout simplement rajouter des cacahuètes salées. 

Pas de chunks dans les placards, alors j'ai utilisé des pistoles de chocolats noirs, mais ça sera plus gourmand avec des petits morceaux de chocolats partout dans les cookies. Vous l'aurez deviné, ils sont comme je les aime, légèrement croquants sur l'extérieur et ultra fondants à l'intérieur avec des morceaux de cacahuètes et chocolats.
J'ai laissé les cookies sur la table pour mon Matthew, le temps que j'aille faire ma sortie running et c'est là que je reçois un message trop chouette : "je crois que c'est les meilleurs cookies de la planète". YES mission accomplie, les cookies sont testés et largement approuvés. Je vous laisse les faire et venir m'en dire des nouvelles ;). Passez tous une bonne journée, et à très bientôt avec un cake salé. 

.

vendredi 29 janvier 2016

Un pancake pour la centième recette ?

Bonjour, enfin un nouveau carton recette, et pas n'importe lequel, le centième du blog. Je trouve ça assez fou, bien que ça face bientôt deux ans (le 19/02/2014) que je publie ici, je trouve que c'est passé à une vitesse folle et en être déjà à la centième recettes... Si je devais faire une rétrospective de tous ces cartons recettes je serais assez partagée. Car tous ont été validés et approuvés au niveau du goût des réalisations par mes proches et moi même, mais je reste assez déçue de certains visuels... Avec du recul quand je les revois tous sur Pinterest il y a beaucoup de photos qui ne me plaisent pas/plus. Tout refaire serait beaucoup trop long, et pas forcément réalisable, mais à l'avenir je tâcherai de valider à 100% l'identité visuelle des cartons recettes au même titre que la qualité des mets. Voici une bonne résolution pour cette nouvelle année :). D'ailleurs je ne vous ai pas souhaité ici une chouette année 2016. C'est gnian gnian, mais faisons le quand même, profitez tous de votre année aussi gourmande et sportive soit-elle. 
À l'approche de la chandeleur, je vous propose une recette qui change un peu, on remplace les crêpes par des pancakes. Rien de bien foufou jusqu'ici me diriez-vous. Mais je les ai réalisé sans matières grasses, ni sucre, ni oeufs... Comme ça ça ne fait sans doute pas rêver grand monde (sauf les intolérants à tous ça), mais croyez moi c'était délicieux. Même mon Matthew qui était très perplexe face à mes ingrédients, a adoré, c'est pour dire ! 
Les épices viennent du site Étal des Épices, avec qui je travaille depuis mars dernier (vous pouvez y trouver une multitude d'épices et d'aromates pour toutes vos recettes). Mais quelles épices ? Quels sont les ingrédients qui ont remplacés toutes ces bonnes choses que j'ai supprimé ? J'ai sélectionné des produits plus sains, des graines de lin (à consommer moulus uniquement), de la farine de châtaigne (sans gluten), de la farine de blé complet, des pommes, du sirop d'agave et du lait végétal (sans lactose). Bref, que des bonnes choses pour une chandeleur ou petit-déjeuner/brunch sans culpabiliser d'avoir tout dévoré (ou presque). C'est très rare que je cuisine sans matières grasses et sans oeufs, j'ai déjà supprimé les produits laitiers de ma cuisine, je me vois mal arrêter le reste. Pour encore plus de gourmandise, vous pouvez faire cuire vos pancakes différemment. Mettre une cuillère à soupe de préparation de la poêle, une cuillère à café de Nutella®, et à nouveau une cuillère à soupe de préparation pour recouvrir, quelques minutes comme ça et on retourne à la spatule pour faire cuire l'autre côté. Vous aurez un coeur coulant de pâte à tartiner pour combler le palais des plus gourmands. 
Je vous laisse découvrir et télécharger le Carton Recette, vous pouvez l'imprimer pour plus de confort dans l'utilisation de ce dernier. Passez une très belle journée, et un excellent week-end. À très bientôt !


.

mardi 12 janvier 2016

Soldes d'hiver, partie IV.

Bonjour, voici la dernière édition de ma sélection soldes. On a vu mes trois sports, et maintenant place aux montres. J'ai commencé à courir en dehors du club d'athlétisme (quelques années après) sans tenir compte de la distance parcourue, ni même du temps, j'y allais à la sensation. Puis j'ai eu envie d'en savoir un peu plus, alors j'ai téléchargé gratuitement l'application Nike + sur mon smartphone mais un jour ça ne m'a plus suffit. Manque de fiabilité, pas la possibilité de programmer des entraînements, obligation de prendre le téléphone avec soi... J'ai vite investi dans une montre GPS.

Aujourd'hui je vous présente trois modèles différents, dans trois marques différentes. Polar, Garmin, Suunto, pour tous les goûts et les besoins. Que ce soit pour  la course à pied, le vélo ou la natation vous pourrez avec certains modèles faire tout ce que vous souhaitez. Il y a encore beaucoup d'autres modèles sur le site Lepape, il est temps de mettre à jour votre matériel, les prix sont super intéressant. 
Très bonne journée à vous, et j'espère que vos emplettes sportives vous motiverons à aller plus loin.

Multisports                                          SUUNTO
Course à Pied et Vélo                         GARMIN
Course à Pied                                          POLAR
Ambit 3 Peak Sapphire HR          599€  509€
FR 630 HRM                                   449€  425€
M400 HR                                          199€  179€

lundi 11 janvier 2016

Soldes d'hiver, partie III.

Bonjour, après la course à pied, et le cyclisme, place au fitness. Pour être en bonne condition dans les deux premiers sports il faut avoir une bonne masse musculaire pour être meilleur et plus confort dans ce que l'on fait. Les activités cardio brûlent plus de graisses qu'elle ne muscle le corps, alors il est important de faire le nécessaire en parallèle. Que ce soit à la maison ou en salle, il faut être un minimum équipé. Un collant ou un short, un haut assez respirant car on va tout donner, et des bonnes chaussures sans trop d'amortie. À la maison on appréciera avoir son tapis de sol, et une paire de mitaines pour protéger ses mains, qu'on pourra facilement glisser dans son sac de sport. 
Les produits Under Armour se vendent en ligne uniquement, mais tout le reste est disponible en magasin. Il y a tout un espace CrossFit aussi, avec les tenue et chaussures Reebok, et plein d'accessoires pour faire à la maison ce qu'on ferai en salle : haltères, kettlebells, médecine ball, mini stepper, balle de gymnastique, sangles de tirages, corde à sauter et j'en passe. 
Convaincu ? Il ne vous reste plus qu'à venir découvrir ces trois étages dans votre magasin rue Grolée dans le deuxième arrondissement de Lyon, ou à Paris rue d'Artois dans le huitième. Demain, une dernière catégorie un peu plus matériel cette fois-ci. Bon début de semaine à tous !

Pour homme :

Sweat                     Brooks                80€  56€
Tee-Shirt              Under Armour  90€   62€
Short                     Nike                     45€   31€
Mitaines               Reebok                35€   21€
Zoom Speed Tr   Nike                   100€  70€
Pour femme :

Sweat           Under Armour  65€   45€
Tee-Shirt     Adidas                35€   24€
Collant         Brooks             100€   70€
Tapis            Lolë                    59€    41€
Free Tr 5     Nike                  135€   94€ 

-10% supplémentaires sur le textile avec le code : TEX10

dimanche 10 janvier 2016

Soldes d'hiver, partie II.

Bonjour, j'espère que la sélection running d'hier vous a plu et que celle d'aujourd'hui vous plaira tout autant. On est là pour des tenues de cycle. Le vélo de route est un sport que je pratique depuis trois petits mois seulement, mais auquel j'ai très vite pris goût. Très bon complément de la course à pied, bien moins traumatisant pour mes genoux, j'adore faire des sorties cycle. Je ne suis pas encore un as de la pédale, mon gros point faible des côtes en course à pied me rattrape sur ma selle aussi, mais sur le plat tout va. Je ne lâche pas, j'apprendrai à gérer ça avec le temps, en attendant je prends beaucoup de plaisir à partir des heures avec mon vélo et découvrir de nouveaux coins de ma région. 
C'est bien beau tout ça, démarrer un nouveau sport ok, mais le vélo demande un bon équipement technique. Le collant à une peau de chamois plus ou moins épaisse selon 
les modèles, mais indispensable pour protéger son petit derrière, si on ne veut pas avoir mal. Une première couche chaude suivie d'une bonne veste chaude coupe vent de préférence. Le corps ne bouge pas et est plus exposé au vent, donc il est très important de se couvrir en hiver. Il vous faudra aussi une paire de gant et des sur-chaussures pour ne pas avoir froid aux pieds. Un casque, des lunettes de soleil et c'est partie ! Il est préférable d'essayer les cuissards car d'une marque à une autre ça change, et avec la peau c'est très important d'être parfaitement "installé". Je sais que chez Assos je prends du XS, en revanche chez Mavic il me faut du S, alors que de réputation Assos taille petit... Difficile donc de choisir sans pouvoir les passer. On regarde ce que je vous ai sélectionné ? Et n'hésitez pas à aller faire les curieux et regarder les autres produits en magasin ou sur le site Lepape. Passez un bon dimanche, et à demain pour un nouveau sport.

Pour homme :

Veste                       Mavic   160€   112€
Maillot                   Assos    109€     87€
Cuissard                Gore      130€    97€
Gants                      Gore        69€    49€
Sur-Chaussures   Mavic      45€     31€
Pour femme :

Veste                       Gore   190€  132€
Maillot                  Gore       70€    52€
Cuissard               Mavic   140€    98€
Gants                    Craft       45€    31€
Sur-Chaussures  Mavic     45€    31€ 


-10% supplémentaires sur le textile avec le code : TEX10
(hors Assos)

samedi 9 janvier 2016

Soldes d'hiver, partie I.

Bonjour, bonjour tout le monde ! Depuis mercredi vous n'êtes pas sans savoir qu'on est en période de soldes. Et qui n'aime pas dénicher ses pièces préférées à petit prix ? Ici, on aime, que dis-je on ADORE le sport, et s'équiper pour s'entraîner est une partie de plaisir pour l'accro au shopping que je suis. Je vous ai sélectionné quelques pièces pour trois sports que j'affectionne particulièrement : la course à pied, le cyclisme, et le fitness. Avec une petite sélection  électronique 
pour avoir un oeil sur tous ses faits et gestes :). Tous les articles ont été trouvés sur le site www.lepape.com mais la plupart d'entre eux, sont aussi disponibles dans les magasin de Lyon et Paris. Allez, j'arrête de discuter et je vous laisse découvrir sur quatre jours mes articles préférés. On se retrouve très vite pour la suite, bonne journée.

Commençons par mon sport de prédilection, la... :

Pour homme :

Veste           Adidas       130€  91€
Tee-Shirt    Asics          65€   39€
Collant        Nike          110€   77€
Kinvara      Saucony    125€  87€
Pour femme :

Veste          Gore        200€  150€
Tee-Shirt   Nike          90€    62€
Brassière   Falke         45€     31€
Collant       Salomon   90€    67€
Rider          Mizuno     140€  98€ 

-10% supplémentaires sur le textile avec le code : TEX10

samedi 12 décembre 2015

La SaintéLyon 2015 et moi.


Bonjour, il me semble que je n’avais jamais évoqué mes courses par ici. J’adore courir ce n’est pas un secret, mais ce que j’aime encore plus c’est participer à des manifestations sportives. Dès qu’il y en a dans le coin et que je suis disponible, j’essaye de me trouver un dossard. Il y a une course que je n’ai jamais pu faire travaillant le samedi et dimanche au mois de décembre dans mon ancien emploi, c’est la SaintéLyon. 2015 a été une année pleine de 
rebondissements pour moi, que ce soit sur le plan sportif (premiers trails officiels, vélo de route), professionnel (changement de travail) et personnel (c’est intime :)). Et grâce à certains de ces changements j’ai pu enfin m’inscrire pour ma première participation à la SaintéLyon/sprint, soit 22km avec 400D+. Depuis septembre j’ai repris la course à pied suite à mon souci de kyste poplité, j’ai tardé à m’inscrire et ai opté pour la sagesse, courir les 22km et non les 72.



Je n’étais pas seule, Thomas, un collègue de travail et son papa étaient avec moi sur la ligne de départ, ainsi qu'une douzaine de kilomètres plus tard, avant qu’ils ne me sèment. Florent, Stéphane et Germain, trois autres collègues ont aussi pris ensemble le départ des 72km au pied du SAS ELITE. Nous avions tous eu samedi 5 décembre une journée de travail bien chargée, ce qui je pense s’est ressenti sur certaines de nos performances de course. Ma foi, pas d’excuse, il fallait y aller, 22km c’est rapide, la majorité des participants de cette SaintéLyon font beaucoup plus, la fatigue ne devait pas prendre le dessus de cette superbe

course. 19h30 je pars du travail, avec Matthew on se cherche un restaurant en presque’île pour manger un bout rapidement, en vain. Week-end de la fête des lumières sur Lyon, même en état d'urgence, tout est COMPLET, personne ne veut de nous. On rentre donc au magasin Lepape, où je travaille, manger deux tupperwares de pâtes/riz que j’avais laissés au réfrigérateur et des barres hyperprotéinées avant de prendre la route direction Soucieu-en-Jarrest. 23h20 on prend le départ, qui était initialement prévu à 23h, mais suite à un petit incident logistique, il en a été autrement.


L’allure est bonne, je suis Thomas et son papa, on passe les 5km à 25 minutes, les 10km à 55 minutes, tout en ayant des pentes et des petites côtes en chemin, mais je ne peux plus les suivre aux alentours des kilomètres 13/14, mes jambes ne les suivent plus dans les montées. Je ne crains pas les chemins accidentés, la boue etc.. mais j’ai un gros point de faiblesse sur les grandes côtes et ça ne s'est pas amélioré cette nuit là. Je me suis faite doubler par 4/5 filles au 18ème kilomètre, je n’arrivais pas me mettre dans leur foulée, j’ai gardé mon rythme seule, le cardio va bien, j’arrive à parler avec quelques concurrents mais les jambes ont du mal. Impossible de manger mes barres énergétiques au cours de la course, seuls les gels passent, un au dixième et le second au vingtième kilomètre. Une fois l’aquarium de Lyon en visuel, on sent que la fin approche. Un autre coureur m’encourage pour me dire

«de ne rien lâcher»«que je peux rattraper la fille qui vient de me doubler»; il y croit ? Moi moins... Au milieu du pont Raymond Barre, derrière deux photographes, j’aperçois mon papa, je ne m’y attendais pas, l’émotion, les nerfs qui commencent à lâcher, je me mets à pleurer. Je m’accroche, il reste 300 mètres, le sprint final ce n’est pas pour cette fois, mais je franchis l’arche d’arrivée avec le sourire, et de nouveau des larmes à la vue de ma maman en face de moi. Un petit mot dans le micro du speaker, je peine à m’exprimer, mais comme j’adore discuter... 
C’est la première fois que je finis une course dans cet état là, est-ce la fatigue ou la difficulté de l’épreuve ? Tout mon corps me fait mal, et je ne comprends pas comment je n’ai pas réussi à tenir la cadence, le sentiment qui me traverse est la déception. Fière de l’avoir fait, mais j’aurais aimé faire mieux.

Thomas et moi
Florent, Stéphane et moi
Comme à chaque course, il m’est impossible de manger avant quelques heures, le plateau repas et ravitaillement ce n’est pas pour moi, je récupère juste mon joli tee-shirt Finisher du 22KM. 2h passé, on rentre enfin se coucher en mettant le réveil à 6h30 pour aller accueillir les collègues à leur arrivée des 72KM. Un petit café-croissant avec l’équipe d’Extra Sport qui organise merveilleusement bien l’événement, et la magie de la SaintéLyon s’éteint pour moi jusqu’au mois de décembre 2016. Cette fois-ci j’essayerai d’être plus reposée, de moins manger avant le départ (je pense que les deux barres hyperprotéinées étaient de trop), et je tenterai cette fois-ci la Saintéxpress pour 44km si mes jambes le veulent bien. La course de 72KM sera pour l'année suivante... En attendant, j'ai d'autres projets sportifs d'ici décembre 2016 et j'ai hâte de vous en dire plus. Très bon week-end à tous.

Tee-Shirt Falke                   Short Nike                Manchons BV Sport    Chaussettes Falke     Sayonara Mizuno            Nao Petzl             S-Lab 12L Salomon



samedi 5 décembre 2015

Bûche à quatre mains.

Bonjour, j'étais super excitée à l'idée de vous partager cette recette que j'ai réalisé avec mon Émilie jolie. Bon je ne vais pas vous cacher qu'elle en a fait plus que moi, mais que voulez vous, elle est pâtissière et même si on habite pas bien loin l'une de l'autre nous ne somme pas non plus à coté. Alors elle a monté la bûche elle même, mais nous avons préparé toutes les bases ensemble, hormis le glaçage. J'ai adoré faire cette recette avec elle, à chaque fois qu'on cuisine ensemble, ce sont de vrais moments d'échanges et de complicité entre nous. Nous avons facilement réussi à trouver cette association de saveurs pour ce dessert de Noël, en nous inspirant grandement de l'entremet que nous avions déjà réalisé ensemble en mars dernier, mais qui n'a pas vu le jour sur nos blogs à cause de petites imperfections. Aujourd'hui la recette nous semble parfaite, nous avons un biscuit moelleux et croquant, une mousse aérienne et légère, et un coeur coulant et goûteux. Pour ce qui est du matériel nécessaire et des ingrédients, il n'y a rien de bien cette compliqué. 

Le moule à bûche, le glucose, la fécule et l'oxyde de titane se trouvent dans des magasins spécialisés ou sur internet. Le reste des ingrédients se trouvent dans vos placards/réfrigérateur ou bien dans votre supermarché. Concernant la réalisation et le montage, il n'y a rien de très compliqué, il suffit de bien suivre les recettes, et de respecter les temps : jour 1 biscuit et caramel, jour 2 bavaroise, glaçage, montage, jour 3 démoulage et décor, et votre bûche sera réussie. Pour ceux qui n'ont pas le temps de tout faire les trois derniers jours, vous pouvez réaliser les premières étapes une semaine à l'avance et tout laisser au dur.
 Je vous souhaite une très bonne réalisation de bûche, si vous avez besoin d'informations supplémentaires, vous n'hésitez pas à nous poser vos questions par commentaires chez Pitok ou ici même, on y répondra avec grand plaisir. Passez également de très bonnes fêtes de fin d'années, on se revoit vite par ici, bon week-end à tous !
Merci à Julien Strai pour la photo du Carton Recette.

ERRATUM : SEULE DEUX FEUILLES DE GÉLATINES SONT NÉCESSAIRE POUR RÉALISER LE CARAMEL
.

.

lundi 30 novembre 2015

Fruisy a tout compris.


Bonjour, Fruisy est connu pour ses délicieux jus de fruits (coup de  : ananas & noix de coco),  ses compositions de fruits à gogo et pleins d'autres bonnes choses. Et en me rendant à la boutique aux Halles Paul Bocuse, j'ai pu découvrir les barquettes de fruits et légumes pré découpés. Une grande majorité de personne essaye de limiter/supprimer sa consommation de produits industriels 

et plats préparés. Seulement avec les responsabilités qu'on a tous au quotidien il est parfois difficile de varier et équilibrer ses repas. C'est là qu'on est content d'habiter à quelques minutes à vélo des Halles, ou d'un magasin Cerise et Potiron, pour retrouver un choix de préparations à cuire, ou à assaisonner pour déguster cru. Avec Émilie nous avons fait un repas 100% Fruisy.

Un mélange de légumes assaisonnés de sauce soja et du sésame pour l'entrée, des légumes pour wok revenus avec une cuillère à café d'huile de coco accompagné d'un mélange de quinoa en plat, et un bel assortiment de fruits frais pour le dessert. Nous avons là un repas complet, qui nous a prit à peine une dizaine de minutes de préparations, et des forces

pour tout l'après-midi. Alors si vous aussi vous adorez bien manger, mais que parfois ça vous parait compliqué à cause d'un emploi du temps trop chargé, je crois que Fruisy a trouvé la solution. Ils s'occupent de laver, couper, éplucher vos fruits et légumes, à vous de les assaisonner et accompagner avant de les déguster !

Il me tarde maintenant de déguster les bonnes soupes vendues en bouteilles. Elles seront parfaites pour mes pauses déjeuners du mois de décembre, avec les achats de Noël je serais bien contente de pouvoir me réchauffer avec ma 
soupe en arpentant les magasins dans les jolies rues de Lyon. Je vous laisse découvrir ou redécouvrir l'univers Fruisy sur le compte Instagram de la marque. Moi je reviens vite vous voir ici, belle journée à tous !
ARTICLE SPONSORISÉ

samedi 14 novembre 2015

Very easy avec Take Eat Easy.


Bonjour, qui n'a jamais rêvé de se faire livrer des petits plats de ses adresses préférées ? TakeEatEasy l'a fait pour vous. Il suffit de se rendre sur leur site, entrer votre adresse et découvrir les restaurants qui sont disponibles près de chez vous. Pour découvrir ce service, nous avons opté pour les burgers 100% bio, Yabio, il nous a suffi de choisir ce que l'on 

souhaitait manger et de l'ajouter au panier. Dès que la commande est prête un message nous est envoyé avec un lien qui nous dirige vers la page «Food Tracker» pour avoir un suivi de notre livraison. Comme vous voyez sur la photo ci dessus, on a même une estimation du temps restant avant de voir le livreur sonner à notre porte.

Vous n'aurez rien à lui régler car le paiement se fait lors de la commande. Vous pouvez d'ailleurs profitez de 10€ de remise sur votre première commande grâce au code «3LQX». Une fois les paquets réceptionnés, Monsieur Take Est Easy repart avec sa bicyclette qu'il avait précautionneusement attaché

en bas de l'immeuble, et c'est reparti pour de nouvelles livraisons au quatre coins de la ville. Je trouve vraiment cette idée innovante, la livraison food on connaissait, mais à vélo c'est autre chose. Hâte de repasser commande ;) avec de la mozzarella par exemple... 

Si il fallait les noter, la start-up, les coursiers, les adresses sélectionnées... je mettrais en toute objectivité un 10/10. Ils n'ont rien laissé au hasard, tout a été pensé, et rien n'a été oublié. En tant que consommatrice je retrouve tout ce dont j'ai besoin. Alors bien sûr on en veut toujours plus, et j'aimerais que telle ou telle adresse face partie de mon secteur, mais je sais très bien qu'aussi adorable soit-il, les coursiers ne pourront pas parcourir tout Lyon en large et en travers pour satisfaire la gourmandise exigeante de tout le monde. Prévoyez une petite heure d'attente (ou moins, en
fonction du jour et de l'heures), qui comprend : que la commande soit passée au restaurant, la préparation, et la livraison. N'oublions pas que c'est à vélo et non à scooter que tout ce passe, il suffit de légèrement anticiper son repas. Une chose est sûre, on aura à nouveau recours à ce service de livraison, ça change des pizzas bofbof, et j'aime bien la sélection de restaurants disponibles dans mon quartier. Je vous laisse découvrir leur site, et kiffez bien votre repas préféré dans votre canapé ! 
À bientôt, des bisous.
ARTICLE SPONSORISÉ

mercredi 11 novembre 2015

Une soupe, et au lit.

Bonjour ! Oui, le blog existe encore #goodnews !!! Je n'avais juste pas pris le temps de photographier ce que je faisais depuis quelques temps... Pas bien, je sais... Mais j'ai ressorti l'appareil photo, les lumières, et le trépied pour à nouveau mitrailler mes préparations culinaires. On recommence l'aventure avec une délicieuse soupe à la carotte parfumée à la noix de muscade. J'espère que vous aimez les soupes, car moi j'adore, et j'aimerais en partager quelques unes avec vous par ici. Tous mes légumes viennent de producteurs locaux (pour cette fois-ci, ce n'est pas systématique), la crème rajoutée est végétale (soja), avec un peu de lécithine de soja

pour apporter du croquant. L'avantage des soupes c'est que c'est consistant, pour le dîner on peut manger que ça, et le midi rajouter une petite salade ou des pâtes pour tenir jusqu'au soir. Quand on est que deux ça fait plusieurs repas, il suffit de la conserver au réfrigérateur et on est tranquille pour les jours à venir. En revanche, si il pouvait faire un peu plus froid, ça mettrait vraiment dans l'ambiance. Parce-que faire sa première soupe un 10 novembre, ça me fait penser que l'hiver sera trop court cette année... Ma foi, on se revoit très vite ? Enfin avant un mois quoi :D
Bonne journée à tous !

.

vendredi 16 octobre 2015

Un temps à ch(au)colat.

Bonjour, je suis sûre que vous êtes tous plus ou moins gourmand, et qu'une recette de plus n'est jamais de trop dans votre To Do List. Les températures baissent petit à petit, et on a besoin de réconfort, ou de se donner du courage pour commencer la journée, alors rien de tel qu'un fondant au chocolat parfumé à la fêve de Tonka. Quand on le commence, il est difficile de s'arrêter, il y a un mélange de saveurs qui explose en bouche, à la fois doux et épicé. Le cœur coulant apporte une touche supplémentaire de gourmandise, vous pouvez l'accompagner d'une boule de glace, crème anglaise, 

ou se laisser séduire par l'unique goût de ce fondant. La plupart de mes épices viennent du site Étal des Épices, que je ne vous présente plus, mais que je vous conseille vivement d'aller voir. Il ne faudra pas être pressé, et bien laisser refroidir les fondants avant de les déguster car vu que la cuisson est rapide, ils risqueraient de se casser. Alors patience, et pendant ce temps là, profitez en pour revoir mes anciennes recettes vidéos par exemple :). Bonne journée à vous, et je vous dis à bientôt !

.

lundi 21 septembre 2015

Un gâteau presque dairy free.

Bonjour, cet article arrive un peu tardivement, mais j'ai quelques soucis avec mon hébergeur de fichiers PDF (au passage si quelqu'un s'y connait en hébergement avec mon nom de domaine, je suis preneuse) donc ça a prit plus de temps que prévu. Enfin passons, ce gâteau est bien plus important et intéressant que mes problèmes informatique. Il s'agit d'une recette à base de banane et de caramel inspirée dans le livre de la talentueuse Linda. J'ai adapté la recette selon mes envies, je souhaitais quelque chose qui se rapproche au plus prêt d'un gâteau «dairy free», mais n'ai pas résisté à l'idée de faire un glaçage au fromage frais. Alors je suis d'accord il y a faute, mais si on enlève le glaçage on y est, alors je vous mets au défi de le faire sans :). Je suis certaine que ce sera aussi   
bon, mais je suis trop gourmande pour m'en passer. Ça apporte une touche de fraicheur et de crémeux que j'adore. Et vous pouvez aussi faire comme Linda et n'utiliser que des produits à base de lait de vache. Je ne suis pas extrêmement douée pour faire des layer cake (gâteaux à étages) comme dans le livre, enfin surtout pour lisser le glaçage extérieur, donc j'ai préféré faire un gâteau de plus gros diamètre et à deux étages seulement et sans recouvrir les cotés. Mon Matthew et moi même avons adoré ce gâteau, qui accompagnait à merveille nos petits déjeuners et dessert de monsieur, on l'a gardé toute la semaine au réfrigérateur et pas un signe de sécheresse. Je vous laisse avec le carton recette, je m'en vais réfléchir à la prochaine, des bisous !

.