mercredi 28 janvier 2015

#AtelierNespresso



Bonjour, tous les deux ans a lieu à Lyon le Salon International de la Restauration de l'Hôtellerie et de l'Alimentation (le SIRHA). À cette occasion il y a le concours mondial de la cuisine, le Bocuse d'Or. Pour célébrer cette fête de la gastronomie Nespresso à créé l'Atelier Nespresso. Un événement qui propose du 23 au 29 janvier à cinq chefs

(Jean-François Piège, Emmanuel Renaut, Thibault Sombardier, Davy Tissot et David Toutain) et trois chefs pâtissiers (Christelle Brua, Yann Couvreur et Joannic Taton) d'imaginer deux brunchs, des déjeuners, des cafés gourmands, et des dîners autour du café Nespresso. L'idée est audacieuse, le résultat est bluffant!



J'ai eu la chance de participer au premier brunch de l'événement entièrement imaginé par Thibault Sombardier, chef du restaurant étoilé Antoine à Paris, et ancien participant de Top Chef 2014. Et Yann Couvreur, chef

pâtissier de l'Hôtel Prince de Galles à Paris qui est "l'une des étoiles montantes de la pâtisserie Française". Il n'en faut pas plus pour me convaincre, ni une ni deux j'accepte volontier de venir découvrir la créativité de ces deux chefs! 



Le brunch a commencé tout en douceur et en contraste avec ce saumon façon gravlax, crème de Grand Cru Fortissio Lungo* et chocolat blanc, pomme chips. Ayant déjà posté les assiettes sur Instagram, je vous donne rendez-vous ici pour découvrir le premier plat. J'ai trouvé génial le fait de voir les chefs dresser la bonne quarantaine d'assiettes sous nos yeux ébahis. Une fois l'assiette à ma table je n'imagine pas encore l'explosion de saveurs qui m'attend. Je ne m'étais 


jamais interrogée sur le mariage possible qu'il y avait entre le saumon/café/chocolat blanc qui pour moi sont trois éléments bien différents qui n'ont pas forcément lieu de se retrouver dans la même assiette sauf par erreur. Quelle délicieuse «erreur» M. Sombardier, désormais le saumon aura l'air bien triste à ma table sans cette belle touche d'originalité. 



Poursuivons avec un oeuf parfait, crème d'oeuf au bacon et Grand Cru Fortissio Lungo* . J'avais une idée de l'oeuf parfait bien différente de ce qui m'a été servis, que vous pouvez voir ici. D'abord, qu'est-ce qu'un oeuf parfait? Un oeuf cuit dans sa coquille à très basse température (65°c) ce qui permet au jaune d'être moelleux et onctueux et le blanc n'a pas encore complètement coagulé. Je n'imaginais pas le

retrouver dans mon assiette. Et la surprise fût une fois de plus renversante! Ce plat aussi étonnant soit-il, nous a amusé car il était très intéressant de découvrir les différentes saveurs qui au final se sont toute ou presque confondu entre elles. Un petit détail à également retenu notre attention, le jaune d'oeuf râpé en décor, l'idée est très bien trouvée une fois encore.



Et voici la «purée saucisse» du chef. Il nous a bien fait sourire en nous présentant sont plat de cette façon. Mais plus sérieusement il nous a une dernière fois régalé avec son plat final, saucisse de canard, polenta crémeuse et jus au Grand Cru Fortissio Lungo* qui vous l'aurez compris était à l'honneur de cette partie salée. Le visuel plus complet de l'assiette est sur mon Instagram. La polenta était juste  

incroyablement onctueuse, comparée à ce que j'ai déjà pu goûter qui était plutôt farineux et granuleux, là on en était bien loin. Elle fondait en bouche et délicatement relevée par le jus au café. Quant à la saucisse, elle était peu grasse - ce qui m'a ravi car je suis très difficile quand il s'agit de manger de la charcuterie ou de la viande - et avec un léger goût fumé. Nous terminons parfaitement bien avec les mets salés.



Place à Yann Couvreur de nous faire découvrir son café gourmand. Nous avons eu droit à trois desserts complètement différents qui pourtant se succédaient à merveille. Accueillons donc cette somptueuse assiette composé d'une Caroline noisette, carré marron cassis et tartelette au caramel, Grand Cru Volluto**. Un trio gagnant pour moi, la noisette, le caramel et le marron, quoi de plus gourmand et délicat pour finir ce fabuleux repas. J'ai commencé ma dégustation par la Caroline noisette qui 

dévoile une délicieuse crème contrastée par le croquant des éclats de noisettes délicatement posé sur le dessus et le moelleux de la pâte à choux. La tartelette et son caramel coulant ont aussi fait chaviré mon petit coeur gourmand, mais j'ai gardé le meilleur selon moi pour la fin. Ce carré marron cassis meringué était saisissant! Je n'aurais pas les mots justes pour en parler, le mieux serais d'y goûter. Je vous laisse alors sa recette, je pense moi même m'y atteler car ce beau souvenir me parait aujourd'hui si lointain.



Un énorme merci à Thomas Frébourg associé de l'agence 14 Septembre, et Joy Dusseau (14 Septembre) qui m'ont permis de vivre ce moment gastronomique unique. Merci aussi à Nespresso qui sans eux rien de tout ça n'aurait eu lieu. J'ai adoré avoir eu rendez-vous dans ce lieu tenu secret de tous, et me retrouver autour de ces gourmets inconnus et ceux qui me sont devenu plus connus. Mes remerciements les plus  

gourmands vont à Thibault Sombardier et Yann Couvreur, merci de m'avoir fait découvrir autant de choses, et d'avoir pris plaisir à cuisiner pour nous ce jour là, et en espérant un jour avoir la chance de venir goûter vos spécialités dans la capitale. Belle journée à tous, on se retrouve vendredi pour un nouveau Carton Recette.
INVITATION

6 commentaires:

  1. Bel article pour un évènement incroyable, tu as eu une chance folle !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai pu goûter aux pâtisseries de Yann Couvreur au Prince de Galles, et je peux te dire que c'était un vrai dilemme devant le buffet, j'avais envie de tout goûter ! C'est la mort dans l'âme que j'ai dû annuler ma participation à cet atelier brunch :-( Merci pour ton article, grâce à toi je l'ai un peu vécu aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu m'étonnes. C'est gentil à toi ;-) merci.

      Supprimer
  3. Tes photos sont vraiment magnifiques Charlotte, bel article ! J'aurais beaucoup aimé participer au brunch et pouvoir papoter avec toi par la même occasion, il avait l'air tout aussi exceptionnel que le repas du soir ! Ce n'est que partie remise ;)
    Bonne fin de dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci infiniment Swann. J'espère bien alors :-)
      Toi aussi, bonne soirée!

      Supprimer